[Total : 3    Moyenne : 3/5]

D’ici 2050, la population mondiale passera le cap des 9 milliards d’habitants. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) préconise une augmentation de 70 % de la production alimentaire.

D’après le rapport de l’organisation, les insectes seront prépondérants dans nos futurs régimes alimentaires. Comment manger des insectes comestibles biologiques peut-il pallier la pénurie alimentaire à l’échelle mondiale ?

Tour du monde

Pour tenter de répondre à cette question, le documentaire “Bugs’, coproduit par la RTBF et diffusé ce mercredi à 22h sur La Une, suit les recherches de deux Danois. L’un est cuisinier, l’autre est scientifique. Ils font partie du Nordic Food Lab, installé à Copenhague, un restaurant expérimental qui cherche à apprendre des cultures du monde et à rendre les insectes comestibles biologiques plus accessibles en tant que mets de choix. Une tâche complexe puisque la majorité des insectes comestibles bio n’est pas encore reconnue comme nourriture par la loi et que cela dégoûte la plupart d’entre nous.

Les insectes peuvent être manger à toutes les sauces

Les insectes peuvent être manger à toutes les sauces

Le documentaire suit le duo dans un tour du monde à la découverte des différents types d’insectes comestibles bio et de leur consommation. Le duo goûte tout ce qu’il trouve et prend conscience de la puissance gustative et nutritive de ces bestioles. Très proche des chercheurs, le spectateur assiste à toutes les découvertes et aux dégustations. C’est sans doute la grande qualité du documentaire, principalement filmé avec des caméras embarquées.

Naturel et durable

Durant leur tour du monde, les jeunes Danois se rendent compte qu’il n’est pas difficile de trouver des insectes comestibles bio dans la nature et de les cuisiner pour apporter des protéines naturelles à nos plats. Vient alors l’idée que les insectes comestibles bio pourraient devenir un ingrédient à part entière en Europe si on les élève de manière durable. Mais ils réalisent que, comme pour la plupart des aliments issus de l’agriculture, les producteurs d’insectes comestibles bio n’en font pas un élevage durable. Pourtant, la croissance démographique appelle à plus de production mais aussi à moins d’impact écologique.

Un long chemin

Le documentaire montre des chercheurs découragés par le peu d’intérêt accordé à leurs recherches. Ils sont confrontés à la puissance du marché économique qui prône le rendement.

Les insectes font partie du régime de certaines cultures mais il faudra plus qu’un livre ou un documentaire pour les intégrer dans l’assiette des Européens.